Smart Environments

Les environnements intelligents permettent un monitoring transparent de l'individu dans l'environnement dans lequel il évolue. L'enjeu réside dans le développement et l'intégration d'exo-capteurs permettant une mesure robuste malgré la complexité et les conditions dégradées d'une mesure où le contact du capteur avec l'individu n'est plus assuré.
  • L’appartement intelligent en Santé

Le développement de l’appartement intelligent en Santé à l’INL concerne notamment l’étude et le suivi des activités de la vie quotidienne des personnes âgées dans leur lieu de vie. L’objectif est de percevoir les cycles de vie des personnes et leurs évolutions pour permettre de retracer les “trajectoires de vie” des patients. L’équipe Capteurs Biomédicaux a montré qu’une variation dans le comportement d’une personne peut être un signe avant-coureur d’une baisse de l’autonomie, voire d’une pathologie.

Il est donc nécessaire d’améliorer le suivi sur le long terme pour mieux anticiper les problèmes pouvant survenir et garantir une bonne qualité de vie aux personnes âgées, tout en leur permettant de rester à leur domicile.

Il sera ainsi possible de mieux adapter l’environnement à la personne, aider les médecins au suivi de leurs patients, réduire les placements en environnement médicalisé et réduire les soins d’urgence. C’est donc une démarche primordiale dans le contexte actuel du vieillissement de la population.

  • Monitoring du comportement du conducteur

L’intégration de capteurs dans l’environnement du conducteur est un challenge auquel participe l’équipe capteur biomédicaux pour l’évaluation des paramètres psycho-physioloques et comportementaux du conducteur.

Cette évaluation nécessite l’utilisation d’approches multiparamétriques avec la prise en considération d’informations issues de la dynamique du véhicule, des actions du conducteur, mais aussi de sa physiologie (évaluation objective de sa réactivité émotionnelle). Dans le contexte de la conduite, la mesure de paramètres physiologiques doit être non-intrusive et impose la conception d’exo-capteurs dont la présence n’affecte pas le comportement habituel du conducteur. Ces capteurs doivent donc être placés dans son environnement immédiat (volant, siège, tableau de bord, ceinture de sécurité), et les instrumenetations électroniques associées intégrables dans le véhicule.

INL CNRS
/* */ //