L’INL à Lyon et le LTM à Grenoble bénéficient d’un financement de l’Union Européenne FEDER pour développer le projet CARAT 2020. NANOLYON et la PTA sont rassemblées au sein de l’Alliance CARAT (Alliance des Centrales Auvergne Rhône-Alpes de Technologie) avec l’ambition d’offrir à la recherche publique et à l’industrie un ensemble unique, cohérent, coordonné et complémentaire du CEA-LETI avec des équipes techniques fortes

L’Alliance CARAT est née de la volonté de l’INL à Lyon, du LTM et de l’IRIG-CEA à Grenoble de mettre à disposition des acteurs régionaux, publics et industriels une plateforme offrant les savoir-faire et les moyens en micro et nanotechnologies, au service de l’innovation.
Elle a pour objectif d’organiser de manière cohérente l’offre régionale sur les 2 grands sites de Grenoble et Lyon et d’ouvrir aux partenaires un ensemble de filières complémentaires : nanoélectronique et technologies dérivée (spintronique, photonique…), intégration des matériaux III-V sur silicium, photovoltaïque, oxyde fonctionnel, microsystème, technologie pour la santé (silicium, micro-fluidique)
Dans le cadre de cette Alliance, le projet CARAT 2020 (d’un montant total de 3,2 ME) a pour objectifs:
– l’accroissement de son offre technologique par des investissements (gravures ICP-RIE, dépôts PVD et ICP-CVD, nanoimpression)
– la maîtrise de procédés à l’état de l’art afin de pousser les filières les plus en prise avec les enjeux industriels.
Ces investissements permettent un effet de levier important en synergie avec le parc instrumental existant.

Pour mener à bien son projet l’Alliance CARAT bénéficie d’un financement Européen FEDER de plus de 1,37M d’Euros.

 

Pour aller plus loin :

Union Européenne en France / Union Européenne en Auvergne Rhône Alpes / Commission Européenne