A la Une :

Thèses, Post-Docs et CDD IE pour 2018 (page emplois)

  

                  JOURNEES ANNUELLES GDR : 20-23 Mars 2018

Soumissions des résumés à gdroxyfun@cnrs-imn.fr avant le 2 février 2018

+ Atelier "Imagerie des domaines Ferroïques" :

19-20 mars 2018

Centre VVF Village à Piriac sur Mer (44)

http://www.vvf-villages.fr/location-vacances/vacances-piriac-sur-mer-vvf-villages.html

Inscriptions sur colloque AZUR : du 17/12/2017 au 19/02/2018

                     Inscription en français     :     https://www.azur-colloque.fr/DR17/inscription/inscription/75/fr -

                     Registration In English        :     https://www.azur-colloque.fr/DR17/inscription/inscription/75

Dates importantes/importantes dates :

Inscriptions/Registration until 19 Février 2018

Soumissions résumés: Abstracts submission: until 2 Février 2018

Acceptation/Acceptance Oral/Poster : mi-Février

La langue des exposés sera le français or english (au choix des intervenants) avec des supports en anglais

Orateurs confirmés des journées:

- Monica BURRIEL, LMGP, Grenoble, " Perovskite and perovskite-related oxides for memristive applications"

- Sophie CASSAIGON, UPMC, Paris "Contrôle morphologique et dimensionnel et textural de nanoparticules d’oxyde métallique pour le contrôle des propriétés électrochimiques"

- Aurélian CRUNTEANU, XLIM, Limoges, "Metal-insulator phase transition oxides for high-frequency electronics, THz and optics " 

- Céline DARIE, Institut Néel, Grenoble, "Hybrid Improper Ferroelectricity : extension of the Doubly Ordered Perovskites Family NaLnCoWO6 with the help of High Pressure-High Temperature synthesis"

- Vincent GARCIA, CNRS-Thales, Palaiseau, "Real-space imaging of the spin cycloid in BiFeO3"

- Olivier HERNANDEZ, ISCR, Rennes, "Nouveaux oxydes et oxyhydrures dérivés de la pérovskite : contribution à l'étude de leurs propriétés structurales et physiques"

- Fabien PAUMIER, Pprime, Poitiers "Oxydes conducteurs transparents" Titre provisoire

- Nicolas TIERCELIN, IEMN, Lille, "Couches magnétoélastiques nanostructurées et dispositifs magnéto-électriques par médiation de contraintes"

-Serge BLONKOWSKI, ST Microelectronics, CEA-Leti, Grenoble, OxRAM switching physical mechanism understanding: Recent developments at ST & Leti"

Programme complet: ici en Février (avec vos soumissons)

 

Intervenants Atelier: "Imagerie des domaines Ferroïques" (thématique d'intervention/Titre)

- Jean-Yves CHAULEAU, IRAMIS-CEA, Saclay: Diffraction résonante et seconde harmonique

- Vincent GARCIA, CNRS-Thales, Palaiseau: Techniques PFM et CTAFM:  "Piezoresponse force microscopy and conductive-AFM for ferroic films"

- Christophe GATEL, CEMES, Toulouse: Microscopie en Transmission: "Transmission electron microscopy for domain imaging in ferroic materials"

- Brice GAUTHIER, INL, Lyon: "La microscopie en champ proche pour la mesure et le contrôle de la ferroélectricité à l'échelle nanométrique : bases instrumentales et introduction aux techniques"

- Alexandra MOUGIN, LPS, Orsay: Techniques optiques et magnéto-optiques

- Jan VOGEL Institut Néel, Grenoble: Technique PEEM: "X-ray Photoemission Electron Microscopy for high resolution magnetic imaging"

 

Avril 2017: 50 Laboratoires ont confirmé leur intérêt pour le GDR

 

Suivez nous sur TWITTER : @gdrOXYFUN

 

Le GDR 3660 "Oxydes fonctionnels : du matériau au dispositif” (OXYFUN) a été créé au 1er Janvier 2014 pour une durée de 4 ans. Il couvre le domaine des oxydes fonctionnels, depuis le matériau jusqu’au dispositif.

Ce GDR regroupe environ 660 personnes, dont 460 chercheurs de 50 laboratoires académiques, environ 200 doctorants, une quinzaine de chercheurs du CEA-LETI et 8 industriels.
Le GDR 3660 est une Unité de l'INSIS et a pour Instituts secondaires l'INC et l'INP.



Pourquoi un GDR sur les oxydes fonctionnels ?

Les futures technologies de l’information devront bénéficier de l’intégration de matériaux très variés, parmi lesquels les oxydes fonctionnels qui permettent d’envisager un spectre large de composants et systèmes en réponse aux grands challenges sociétaux, technologiques ou économiques.
Les oxydes fonctionnels en couches minces, hétérostructures et nanostructures présentent une très grande variété de propriétés physiques. Il s’agit d’oxydes de métaux de transition, de métaux alcalino-terreux, de lanthanides ou de métaux pauvres  - composés binaires (HfO2, ZrO2, TiO2, Al2O3, Ta2O5, Y2O3, MgO, VOx, ZnO, NiO, MnOx etc…) ou composés de formulation ternaire ou supérieure (SrTiO3, BiFeO3, SrBi2Ta2O9, etc…) et de solutions solides de ces composés (Ba(Sr)TiO3, Hf(Y)O2…).
Les recherches sur les nouveaux diélectriques de grille à forte permittivité démarrées à la fin des années 1990s pour l’industrie CMOS ont joué un formidable rôle d’entraînement dans le domaine des oxydes fonctionnels. Ainsi, des applications complémentaires et/ou différenciées comme les nouveaux types de mémoires non volatiles (OxRAM) ou les structures à capacité élevée ont profité de ces études. En parallèle, les oxydes complexes (piézoélectriques, ferroélectriques, magnétiques, multiferroïques...) ouvrent également des champs nouveaux d'applications dans le domaine des micro-nanotechnologies pour l’intégration de fonctionnalités variées.
L’introduction de ces nouveaux matériaux et la miniaturisation continue des systèmes depuis plus de 50 ans conduisent à de nouveaux challenges en termes d’élaboration, de caractérisation, de compréhension des propriétés à une échelle micro ou nanométrique et de mise en œuvre dans les dispositifs. Ces défis sont pluri- et inter-disciplinaires ; ils font appel à la chimie, la physique, la science des matériaux, la technologie et l’ingénierie afin de pouvoir passer du matériau optimisé en termes de structure et de propriétés physiques au dispositif fonctionnel.

 

Rôle du GDR :

L’objectif principal de ce GDR est de rassembler et de créer des ponts entre les communautés impliquées dans la recherche sur les oxydes fonctionnels pour que le couplage entre les aspects i) matériaux (couches, hétérostructures,  nanostructures…), ii) propriétés structurales et physiques, iii)  nanotechnologies de l’intégration et finalement iv) propriétés des dispositifs, puisse être renforcé.
Un autre objectif du GDR est de mettre en lien les communautés académiques et industrielles, comprenant les grands acteurs de la microélectronique, des télécommunications, de l’aéronautique ou des matériaux ainsi que les start-up et PMEs du secteur.

 

Twitter